Passez en revue les symptômes de l'anorexie mentale

L'anorexie mentale est un trouble psychiatrique complexe qui touche entre 2 et 6% des Américains, généralement des adolescentes ou des jeunes femmes. Nous allons étudier de plus près la maladie et ses symptômes et vous aider à en apprendre davantage.

Passez en revue les symptômes de l'anorexie mentale

Caractéristiques comportementales de la maladie

La cause de l'anorexie, un terme médical pour la perte d'appétit, est inconnue. Les chercheurs pensent qu'une combinaison de facteurs hormonaux, sociaux et psychologiques en sont responsables. La maladie débute souvent à l'adolescence, une période de grands changements hormonaux et psychologiques.

  • Les victimes sont persuadées d'être en surpoids ou trop grosses, indépendamment de leur poids réel. Certaines adoptent un régime alimentaire très restreint, tandis que d'autres deviennent obsédées par la nourriture.
  • Lorsqu'une personne anorexique mange, elle a parfois recours à des vomissements provoqués ou à un abus de laxatifs pour éviter de prendre du poids.
  • Beaucoup d'anorexiques s'entraînent aussi excessivement.
  • Au fur que la maladie progresse, la menstruation peut arrêter et les carences nutritionnelles se développent.
  • Beaucoup d'anorexiques tentent de cacher leur minceur en portant des vêtements très amples.
  • Les indications physiques de l'anorexie incluent la fatigue, la nervosité ou l'hyperactivité, une peau sèche, une perte de cheveux et une intolérance au froid. Des conséquences plus graves incluent l'arythmie cardiaque, la perte de masse osseuse, une insuffisance rénale, et dans environ 6% des cas, la mort.
  • Les anorexiques ont tendance à défendre leurs habitudes alimentaires et à résister aux différents traitements. La plupart sont traités en ambulatoire, bien que l'hospitalisation et la thérapie nutritionnelle sont nécessaires dans les cas graves.
  • L'anorexie nécessite souvent un traitement intensif à long terme, de préférence par une équipe expérimentée dans le traitement des troubles de l'alimentation. Ces équipes sont souvent composées d'un médecin pour traiter les problèmes médicaux dues à la sous-alimentation, d'un psychiatre et d'un diététicien. Les membres de la famille peuvent également bénéficier de consultations.
  • Le plus grand obstacle est d'aider l'anorexique à surmonter sa peur anormale de la nourriture et de son reflet déformé. Les consultations se penchent sur la découverte de la source de ces craintes.
  • Au début du traitement, on offre au patient de petites portions d'aliments nutritifs et facilement digestibles. La taille des portions et la variété des aliments sont progressivement augmentées pour atteindre un gain de poids régulier. Cela ne nécessite pas d'énormes quantités de nourriture.
  • Au lieu de cela, les médecins visent une alimentation variée qui fournit suffisamment de protéines pour la reconstruction des tissus maigres perdus, des glucides pour l'énergie, et d'une quantité modérée de graisses pour les calories supplémentaires. Ils peuvent également préconiser du calcium et des multivitamines supplémentaires.
  • L'apport alimentaire doit être surveillé de près, car de nombreux anorexiques savent habilement tromper les autres sur leur alimentation. Mais évitez de faire de la nourriture une source constante d'attention et de conflit. La thérapie de groupe peut être plus utile que la surveillance parentale.
  • Bien que le terme d'anorexie signifie littéralement perte d'appétit, les personnes souffrant d'anorexie mentale ignorent la faim et contrôlent délibérément leur désir de ne pas manger.

Apprenez les signes avant-coureurs

Si quelqu'un que vous connaissez présentent les signes suivants, contactez immédiatement un médecin compétent sur les troubles alimentaires.

  • Préoccupation envers la nourriture.
  • Une image corporelle déformée, pensant qu'ils sont gros quand ils sont en fait très maigre.
  • Peur intense de prendre du poids.
  • Refus de manger.
  • Sous-alimentation délibérée.
  • Déni de la faim.
  • Entraînement physique obsessionnel.
  • Perte du cuir chevelu.
  • Ongles et cheveux cassants.
  • Plaintes permanentes sur la sensation de froid (en raison de la température basse du corps).
  • Une fine couche de poils sur le corps ou le visage (comme chez un nouveau-né).
  • Dépression.
  • Règles irrégulières ou absentes.

L'anorexie mentale est une maladie grave et difficile. Utilisez ce guide pour comprendre les principes fondamentaux et identifier le trouble, mais rappelez-vous qu'un professionnel de la santé compétent est la meilleure personne possible pour aider les personnes souffrant de cette maladie.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu