Pourquoi les régimes choc ne sont souvent pas efficaces

La dernière folie en matière de régimes peut sembler attrayante, mais souvent ces régimes sont voués à l'échec ou même pire. Voici pourquoi.

Pourquoi les régimes choc ne sont souvent pas efficaces

Le problème des régimes à la mode

  • Oubliez les régimes à la mode. Ils ne fonctionnent tout simplement pas, en partie parce qu'ils sont généralement trop drastiques pour être suivis tout au long de votre vie.
  • De plus, beaucoup de ces régimes ne font pas assez l'objet de recherches scientifiques qui viendraient appuyer les mérites (parfois ridicules) qu'on leur prête. Même si vous avez l'impression de perdre beaucoup de poids au début de ces régimes, une grande partie de cette perte de poids est en fait une perte d'eau.
  • Votre corps brûle les sucres stockés qui absorbaient préalablement l'excès d'eau. Ensuite, vous arrivez à la phase «plateau», après laquelle il est de plus en plus difficile de perdre encore du poids. C'est à cette étape que la plupart des personnes se découragent.

Une analyse de 31 études démontre clairement qu'il est très fréquent qu'un régime volontaire échoue sur le long terme.

  • Alors que les personnes ont perdu du poids au cours des six premiers mois, sur une période de cinq ans, les deux tiers reprennent plus de poids qu'ils n'en avaient initialement perdu. En vérité, le corps humain a évolué pour survivre à des périodes de consommation alimentaire réduite en se transformant en «mode famine».
  • Cela signifie que son métabolisme, le rythme auquel il brûle des calories, s'adapte pour essayer de conserver de l'énergie.
  • Par conséquent, si vous réduisez considérablement votre apport en calories, votre corps va réagir en commençant par brûler moins de calories afin de maintenir le fonctionnement normal des processus de votre corps. Il apprend à s'attendre à un faible apport alimentaire.
  • Dès que votre apport en calories augmente, vous êtes encore plus susceptible de prendre du poids jusqu'à ce que votre corps s'ajuste à nouveau, et cela peut prendre des mois.

Fausses promesses

Encore pire que les régimes choc ponctuels, l'effet «yoyo» ou cycles de perte-reprise, dans lequel les personnes sont piégées dans un schéma de perte de poids suivie d'une reprise de poids, suivie d'un autre régime pour reperdre du poids.

  • En général, une personne qui est trop enthousiaste à l'idée de perdre du poids adopte rapidement un régime extrême et, si elle parvient à le suivre pendant un certain temps, est dans un premier temps ravie du poids qu'elle a perdu en peu de temps.
  • Mais les régimes qui vous privent trop sont impossibles à suivre sur le long terme, et ils vous rendent irritable, fatigué et déprimé.
  • Ils augmentent aussi les envies de nourriture et vous encouragent à trop manger lorsque vous arrêtez le régime. En conséquence, vous ressentez comme un échec, même si c'est le régime à la mode qui a échoué, pas vous.

Les petits changements sont bons

Si vous perdez du poids trop rapidement uniquement par l'effet d'un régime choc, le principal danger est que vous allez perdre de la masse musculaire ainsi que de la graisse corporelle, en particulier si vous ne faites pas d'exercice.

  • Dans la mesure où les muscles brûlent beaucoup plus de calories que de graisse, il n'est pas bon de perdre de la masse musculaire. Lorsque vous arrêtez votre régime et que vous recommencez à manger plus, vous gagnerez uniquement de la graisse, sauf si vous faites de l'exercice à côté.
  • Ainsi, le régime choc convertit le muscle en graisse, ce qui provoque une augmentation du ratio entre graisse et muscle et un ralentissement de votre métabolisme, entraînant ainsi une prise de poids à long terme.
  • Des études montrent que le régime choc réduit les niveaux de bon cholestérol (HDL), ralentit les flux cardiaques chez les femmes post-ménopausées et augmente en fait votre pourcentage de graisse corporelle.
  • Vous êtes beaucoup plus susceptible de perdre du poids de façon permanente en effectuant de petits changements durables dans votre alimentation.
  • Pour être sûr de perdre du poids progressivement et de manière stable, il est préférable de combiner une alimentation saine avec davantage d'exercice.
  • La plupart des personnes en surpoids ou obèses devraient se fixer comme objectif de perdre entre cinq et 10% de leur poids de départ dans les trois premiers mois de régime. Vous devriez très vite remarquer l'effet positif sur votre santé, en particulier si vous souffrez déjà d'hypertension artérielle, de diabète ou d'arthrite.
Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu