Quel est le lien entre le déodorant et le cancer du sein

De nombreuses personnes affirment qu'il y existe un lien entre les déodorants et le cancer du sein. Votre déodorant à bille pourrait-il être en train de vous nuire? Mettons notre nez dans ce dossier pour faire place à la vérité.

Quel est le lien entre le déodorant et le cancer du sein

Quel est le raisonnement derrière le mythe?

Malgré ce que vous avez pu entendre de la bouche de votre voisin, il n'y a pas de preuves solides pour étayer la rumeur selon laquelle le déodorant provoque le cancer du sein.

  • Plusieurs scientifiques ont cependant évoqué la possibilité selon laquelle l'application de déodorants et d'autres cosmétiques est susceptible d'exposer les femmes à des produits chimiques cancérigènes, les carcinogènes.

Comment la rumeur a-t-elle été lancée?

  • Une étude a révélé que, le plus souvent, les femmes atteintes d'un cancer du sein qui mettaient du déodorant et se rasaient sous les aisselles avaient tendance à être diagnostiquées à un plus jeune âge.
  • Les taux de cancer augmentaient chez les sujets ayant adopté ce comportement avant l'âge de 16 ans.
  • En théorie, les coupures résultant du rasage pourraient permettre aux composés dangereux présents dans le déodorant d'entrer dans la circulation sanguine.

Quels produits chimiques du déodorant sont soupçonnés de déclencher le cancer?

  • Les parabènes, des conservateurs couramment utilisés dans les déodorants, sont suspectés. Ils imitent l'activité des œstrogènes, qui sont connus pour favoriser les tumeurs au sein.
  • D'autres scientifiques ont suggéré que l'aluminium, un ingrédient présent dans les formules des anti-transpirants, amène le cancer à se développer dans les cellules mammaires.

Pourquoi ce lien, au bout du compte, est-il faux?

Toutes les théories tournant autour d'un lien entre le déodorant et le cancer du sein ne sont en fait que pure spéculation.

  • Elles sont contredites par la seule étude jamais conduite pour examiner ce lien.
  • Dans cette étude, les scientifiques ont interrogé 813 femmes atteintes du cancer du sein, et un groupe similaire de femmes en bonne santé.
  • Ils n'ont trouvé aucune différence entre les deux groupes dans la fréquence à laquelle les femmes appliquaient leur déodorant ou leur anti-transpirant, pas plus que dans celle à laquelle celles-ci se rasaient sous les aisselles.
  • Bien que d'autres études aideraient à résoudre cette question une bonne fois pour toutes, la plupart des scientifiques s'accordent à dire qu'il n'y a aucune raison de redouter l'utilisation du déodorant.

Peut-être vous souvenez-vous d'une époque où la seule crainte que vous pouviez avoir avec votre déodorant, c'était de détruire la couche d'ozone à chaque fois que vous vous en pulvérisiez sous les bras. Passer au déodorant à bille y mettait fin, mais une autre a surgi. Au bout du compte, l’objet de cette crainte, que le déodorant provoque le cancer du sein, est faux. Vous n'avez plus à vous faire du souci pour vous-même à cet égard.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu