Réduire les coûts financiers du divorce

Voici quelques renseignements sur les coûts du divorce, ainsi que plusieurs conseils pour réduire les risques financiers auxquels vous vous exposez.

Réduire les coûts financiers du divorce

Le divorce est pénible pour tout le monde, et rien de pire qu'une facture salée pour empirer le tout. Malheureusement, 38 % des mariages au Canada se terminent par un divorce. Cela signifie que vous avez de bonnes chances de devoir faire face à ce problème un jour. Voici quelques renseignements sur les coûts du divorce, ainsi que plusieurs conseils pour réduire les risques financiers auxquels vous vous exposez.

Les bases

Obtenir un divorce peut toujours être coûteux, mais vos frais dépendront largement d'une éventuelle contestation par votre conjoint. Le magazine Canadian Lawyer indique que le divorce moyen incontesté coûtait 1565 $ en 2012, et 14 540 $ en cas de contestation. Gardez à l'esprit que ces chiffres doivent être compris comme des moyennes et qu'un divorce contesté peut coûter plus de 50 000 $ en frais judiciaires.

Les droits judiciaires

Outre les frais d'avocat, il y a plusieurs autres coûts associés aux procédures judiciaires d'un divorce. La plupart d'entre eux sont des droits judiciaires, par exemple pour une motion en jugement, un certificat de divorce, le traitement judiciaire et les droits de greffe, qui peuvent atteindre des centaines de dollars.

Ces frais varient d'une province à l'autre, certaines d'entre elles exigeant des frais supplémentaires associés aux procédures de divorce. Si vous tenez compte de la médiation, des procédures d'enquête, des audits financiers et d'autres développements juridiques pouvant survenir au cours de votre divorce, vous pouvez facilement imaginez un gonflement de 1 000 $ de vos frais judiciaires.

Les coûts supplémentaires du divorce

Selon l'accord entre les parties, les dépenses ne s'arrêtent pas avec le règlement du divorce. Souvent, l'une des parties sera partiellement responsable de verser de l'argent à l'autre, ce qui signifie le soutien à un second foyer par le biais de la pension alimentaire.

Le divorce recèle également plusieurs coûts cachés. Si vous dépendiez du revenu de votre conjoint, peut-être que votre dernière expérience de travail ou formation remonte à des années et que vous êtes aujourd'hui mal préparé à affronter le marché du travail.

Peut-être n'êtes vous plus admissible à certaines déductions fiscales en lien avec vos enfants. En cas de garde et de responsabilité partagée, vous garderez habituellement le droit à ces déductions. Par contre, si l'un des parents passe plus de temps avec les enfants que l'autre, vous pourriez ne plus être admissible.

Réduire les coûts

Voici quelques méthodes pour réduire les coûts de votre divorce. D'abord, si vous n'avez pas les moyens de payer un avocat, vous pourriez recourir à l'aide juridique dans certaines provinces. En fin de compte, coopérer et tenter de résoudre vos problèmes de divorce de bonne foi vous aidera grandement à éviter une bataille judiciaire tout laissant chaque partie avec plus d'argent dans son portefeuille.

Le coût du divorce au Canada peut grandement varier, mais cela vient généralement avec un choc financier quelconque. Trouver un bon avocat, miser sur la transparence et l'honnêteté avec votre conjoint et examiner toutes les options pour vous protéger vous aideront grandement à passer à travers cette période difficile sans vous retrouver dans le rouge.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu