Réparer un toit de tuiles

Solide, durable et plein de charme, le toit de tuiles se prête aux réparations simples. Il suffit d’une petite touche de savoir-faire et d’une bonne dose de prudence.
Les toits de tuiles existent en une diversité de couleurs et de styles très tendance. Souvent, on les adopte pour apporter à la maison la beauté du soleil méditerranéen.

En plus de leur style distinctif, les toits de tuiles sont durables, écoénergétiques, et demandent peu d’entretien. Les matériaux sont variés: tuiles traditionnelles en argile (naturelles et cuites au four), tuiles de béton auxquelles on peut donner l’aspect de l’argile, du bois, de l’ardoise, sans parler des bardeaux de fente. La solution la plus coûteuse est l’ardoise naturelle.

Sur les toits à petite ou grande inclinaison, ces tuiles naturelles exigent une charpente spécialement renforcée qui supportera leur poids.

Réparer un toit de tuiles

Les indispensables

Le remplacement de tuiles brisées ou endommagées exige plusieurs choses: des tuiles de remplacement correctes, quelques leviers ou cales de bois pour soulever les tuiles, et enfin une truelle de maçon.

Il vous faudra aussi une échelle pour monter sur le toit et peut-être quelques cordes d’alpiniste pour vous sécuriser, surtout si le toit est incliné. Une chute d’une telle hauteur risquerait d'être fatale.

Lentement mais sûrement

Servez-vous des leviers ou des cales de bois pour légèrement soulever les tuiles qui chevauchent la tuile à enlever. Il faut être soigneux avec les tuiles. Elles sont dures, mais s’effritent facilement.

Soulevez et séparez

Glissez la truelle sous la tuile endommagée. Soulevez-la au-dessus de la volige, en introduisant la truelle sous la tuile. Faites glisser la tuile pour la dégager.

En majorité, les toits de tuiles ne sont pas cloués. Ils disposent plutôt de talons qui reposent derrière des plaques clouées sur le toit.

Les tuiles sont clouées

Toutefois, les tuiles de certains toits très inclinés peuvent être clouées, tout comme les deux rangées les plus basses. Là aussi, sachez que les tuiles sont friables et faites attention quand vous appuyez pour retirer les clous.

Faites l’opération inverse

L’ancienne tuile est enlevée. Glissez la tuile neuve à sa place, en vous assurant que les talons sont accrochés derrière la volige. Retirez les leviers ou les cales de bois. Vérifiez que la nouvelle tuile est fixée, et qu’elle ne gêne pas les tuiles voisines.

À moins que votre région ne connaisse beaucoup de vents violents, il est inutile de clouer les tuiles ou de les fixer avec du fil métallique pour les empêcher de bouger.

Tant que vous y êtes

Tant que vous êtes sur le toit, vérifiez les autres tuiles pour repérer les signes d’usure et les dommages. Vous pourrez ainsi approfondir vos nouvelles connaissances en couverture de toit.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu