Une promenade historique au quartier Gastown à Vancouver

par Nancy Baye

Offrant un mélange parfait d’ancien et de nouveau, le quartier Gastown à Vancouver possède de célèbres monuments et des bâtiments patrimoniaux, ainsi que certains des restaurants, bars, galeries et boutiques les plus en vogue en ville. Promenez-vous à travers les rues pavées et arrêtez-vous afin de manger, boire, faire des courses et profiter de la riche histoire de la région. [Crédit photo: Tourism Vancouver/ Jessica Wright, Bon Traveler]

Une promenade historique au quartier Gastown à Vancouver

Histoire

En tant que l’une des plus anciennes colonies de Vancouver, Gastown doit en avoir assez de se faire demander d’où provient son nom. Aucun gaz naturel n’est produit ici, bien que des lampes à gaz ornaient les rues autrefois. Au contraire, la zone a été fondée par l’entrepreneur britannique John «Gassy Jack» Deighton, qui fut surnommé ainsi pour son talent de conteur. Débarqué ici en 1867 avec des barils de whisky, la légende raconte que Deighton a dit aux bûcherons locaux et aux ouvriers des aciéries que s’ils pouvaient lui construire un saloon, il leur paierait les boissons. Le bar a été construit en un jour et ainsi est né le quartier.

La région a connu un boom à la suite de la vision de Gassy Jack. Elle est passée d’une scierie et d’un port à une plaque tournante d’échanges et de commerce, et était le point central des fêtes en ville (et l’est encore à ce jour). Cette petite bourgade est devenue Vancouver dans les années 1870, une ville remplie d’entrepôts, de magasins, d’hôtels et de maisons. Bien que le grand incendie de 1886 a détruit la plupart des colonies frontalières prospères, les résidents ont rapidement tout reconstruit et aujourd’hui, l’architecture historique et les repères de la région offrent une vue unique sur le passé de Vancouver.

Un bar historique

Étant donné les débuts arrosés de Gastown, il est logique de commencer votre visite à pied à l’un des plus anciens pubs de la ville. The Lamplighter Public House a commencé à servir de l’alcool en 1925 (4 ans après la fin de la prohibition) et a été le premier pub de Vancouver à permettre aux femmes de boire. L’interdit d’alcool s’est étendu de 1917 à 1921, mais la boisson n’a jamais cessé de couler. Les bars clandestins et les opérations de contrebande ont prospéré dans ce quartier. Selon la légende urbaine, les tunnels secrets opéraient sous le bureau de postes et d’autres bâtiments, permettant la contrebande, notamment de rhum, et fournissant aussi des voies de fuites pour les criminels. Faisant autrefois partie de l’historique hôtel Dominion Grand, le Lamplighter conserve une grande partie de son caractère d’origine, dont les plafonds ornementaux, les murs de briques, les rampes et les vitraux.

Une promenade sur Water Street

Promenez-vous sur la Water Street et vous verrez un mélange de boutiques de mode nées à Vancouver (Kit & Ace, The Latest Scoop et John Fluevog Boots & Shoes pour n’en nommer que quelques-unes) ainsi que des vestiges des premiers colons de la région. The House Of McLaren est un magasin écossais connu pour sa sélection de bonbons importés, de kilts tartans, de bijoux et de babioles; tous les produits sont garantis être typiquement écossais. Si vos pieds se sentent négligés, entrez dans le Far Ouest des chaussures à la boutique OK Boot Corral. Ici, vous trouverez une sélection étourdissante de bottes fabriquées avec de la peau de cerf, de wapiti, de taureau, d’autruche, de serpent à sonnettes, de morse de l’Arctique, de raies et d’autres matériaux tout aussi exotiques.

Le prochain arrêt sur Water Street est la galerie des beaux-arts Coastal Peoples, qui met en vedette des œuvres d’art autochtones dignes des musées réalisées par des maîtres sculpteurs et de nouveaux talents de la côte ouest. La collection d’art contemporain se concentre sur la côte nord-ouest et les communautés inuites du nord-est du Canada.

Si vous n’êtes pas encore tombé sur l’horloge à vapeur, vous avez peut-être entendu son sifflet. Initialement construite pour couvrir une grille à vapeur, le monument local fonctionne désormais comme un lieu de rencontre et une toile de fond parfaite pour les photos des touristes, en plus d’être une façon de suivre l’heure avec son carillon Westminster.

Parlant de fumée, la boutique Cigar Connoisseur est l’endroit par excellence pour faire le plein de cigares. Le magasin existe depuis plus de 20 ans et offre une variété de cigares cubains exceptionnels. Les fins connaisseurs autant que les amateurs prennent plaisir dans le climat parfaitement tempéré et humide de la boîte à cigare la plus grande de la ville.

Magasins fantaisistes du voisinage

Un arrêt sur Cambie Street vous mènera à un cul-de-sac, ou du moins à Deadly Couture. Cette boutique d’inspiration punk et gothique vend des corsets, de la mode fétichiste, des costumes et des vêtements personnalisés pour toutes les tailles et pour tous besoins. Si le latex n’est pas votre truc, allez sur la Cordova Street pour vous embellir. Le salon de barbier 18th Amendment allie la tradition avec l’homme moderne, offrant un rasage à la serviette chaude et des coupes classiques. Ce salon a une ambiance industrielle-rétro qui rend encore plus amusante la coupe de votre moustache. Tout près, sur Homer Street, vous tomberez sur la boutique Button Button; avec des boutons de partout dans le monde, ce lieu est plus qu’un magasin de babioles, c’est un incontournable. Terminez à la légendaire librairie McLeod’s Books sur Pender Street. La fameuse librairie de livres usagés est un espace labyrinthique où les étagères débordent de livres de poche bien usés et de rares tomes qui ne demandent qu’à être découverts.

Alors que vous revenez au point de départ de votre visite, prenez un moment pour apprécier l’architecture victorienne, parce qu’elle fut difficile à conserver. Dans les années 1960, les citoyens de Vancouver ont commencé à exiger que ces bâtiments historiques soient préservés. L’opinion publique a poussé le gouvernement provincial à nommer Gastown site patrimonial en 1971, redonnant vie à la région qui était devenue un quartier malfamé durant la Grande Dépression. Gastown a été désigné lieu historique national du Canada en 2009.

Blood Alley

Maintenant que vous êtes à proximité de la Blood Alley de Gastown, poursuivez au bout de la ruelle jusqu’au signe de salière au-dessus de la porte du restaurant Salt Tasting Room et terminez votre visite avec un goût de la Méditerranée. Ce bar à tapas d’inspiration espagnole se spécialise dans le fromage artisanal, la charcuterie et une sélection de vins et de bières internationale. Construisez votre propre assiette à partir des nombreuses options du menu sur le tableau ou laissez la cuisine personnaliser une assiette de dégustation allant de pair avec un verre de vin.

La zone de Blood Alley était le district d’origine de l’industrie de la viande de Gastown, le nom de la rue sordide résultant du flux de sang qui circulait entre les pavés. Tout près, le site réputé hanté Gaoler’s Mews - la cour à côté de L’Abbatoir, un restaurant élégant portant bien son nom - aurait abrité la première prison de la ville et a été le lieu d’exécutions publiques.

Une destination populaire pour les touristes et les résidents, Gastown possède des restaurants primés, des cafés en vogue, des boutiques et des galeries éclectiques, ainsi que des récits historiques de personnages légendaires. La réputation de cette zone en tant que lieu de débauche délicieusement vilain est une histoire romantique qui perdure.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu