Bar A Tapas Tapeo
Par Collaborateur PJ

Tapeo: tapas et amitié

Bien plus qu’un bar à tapas, Tapeo est avant tout le projet de deux amis d’enfance. Inséparables depuis l’âge de 14 ans, Sébastien Muniz et Victor Afonso ont toujours caressé le rêve de se lancer ensemble dans une aventure culinaire. «Ados, nous avons même ouvert un compte commun pour financer notre projet!»

Lorsqu'ils ont eu vent en 2004 qu’un local se libérait dans le quartier Villeray, ils n’ont pas hésité une seconde. «Sauf que Villeray n’était pas un quartier où les gens sortaient; il fallait trouver un bon concept.»

Largement influencés par leurs origines ibériques - espagnoles pour Sébastien, portugaises pour Victor - ouvrir un bar à tapas semblait tout indiqué. «C’est convivial, facile à partager et encore peu exploité.»

 

On se sent privilégiés. Nous voulions trouver un moyen de redonner au quartier qui nous a accueillis. - Victor Afonso, copropriétaire
Victor Afonso, Sébastien Muniz, Marie-Fleur St-Pierre and Pedro Oliveira. Photo par Jimmy Hamelin
Victor Afonso, Sébastien Muniz, Marie-Fleur St-Pierre and Pedro Oliveira. Photo par Jimmy Hamelin

Un menu authentique et ensoleillé

Sous l’égide de Marie-Fleur St-Pierre, qui a rapidement pris les rênes de la cuisine de Tapeo, le menu s’adapte aux arrivages quotidiens et varie au gré des saisons. «Après 12 ans, on en a vu passer des assiettes! Mais nous en avons aussi qui sont là depuis le début.» On pense notamment à l’indémodable tartare de bœuf, ou encore aux tomates sur vigne, servies avec fromage de chèvre et huile de basilic. «Chauffé, c’est une explosion de saveurs!» Leur slogan: la simplicité à son meilleur.

Et le trio ne lésine pas sur l’authenticité. Que ce soit à La Vieille Europe, à La Librairie espagnole ou chez des producteurs locaux, chaque produit est choisi avec soin. «Nous utilisons par exemple du vrai jamón, du piment d’Espelette, mais aussi du safran d’Espagne.»

La carte des vins, élaborée par Sébastien, ne fait pas exception. Exclusivement espagnole, elle s’accorde à la perfection avec le menu.

Photo par Jimmy Hamelin

Redonner au quartier

Il a fallu peu de temps à Sébastien et Victor pour faire de Tapeo un incontournable, où résidents de Villeray et autres amateurs de bonne bouffe se mêlent. En 2014, ils récidivent en inaugurant un autre restaurant deux coins de rue plus loin, le Mesón (auberge en Catalan).

La même année, les deux amis ont souhaité fêter le 10e anniversaire de Tapeo en grand.  On se sent privilégiés. Nous voulions trouver un moyen de redonner au quartier qui nous a accueillis.»

Sébastien et Victor ont donc mis sur pied le Fonds Tapeo de design urbain de Villeray, destiné à financer des projets proposés par la communauté, et alimenté grâce aux profits générés par le tapas du mois, créé par Marie-Fleur St-Pierre. Parmi les réalisations soutenues par Tapeo, on trouve la jolie place publique aménagée à l’angle des rues Villeray et Lajeunesse, ainsi que la ruelle verte située entre Drolet et Henri-Julien. Voici donc une excellente raison d’aller déguster des tapas!

Tapeo séduit par la qualité de ses produits et son ambiance décontractée. Agrandi et rénové en 2008, l’établissement ne désemplit pas; assis au bar ou à l’une des tables offrant une vue imprenable sur la cuisine ouverte, tout a été pensé pour en faire un lieu chaleureux.

Photo par Jimmy Hamelin
Fermer le menu