3 principes à suivre pour bien réussir votre divorce

Votre mariage s'est soldé par un échec? Vous pouvez néanmoins réussir votre divorce grâce à ces principes à suivre pour bien gérer cette situation délicate.

3 principes à suivre pour bien réussir votre divorce

1. Ne claquez pas la porte

Si votre conjoint vous pousse à faire vos valises, méfiez-vous. L'abandon du domicile conjugal peut être vu comme une faute.

  • Vous pourriez alors vous voir reprocher de vous soustraire à l'obligation de partager les charges communes qu'implique le mariage.
  • Si vous devez partir, assurez-vous de le faire dans les formes.
  • Ne disparaissez pas sans laisser d'adresse et gardez le contact avec votre conjoint et vos enfants.
  • Continuez à assumer vos responsabilités familiales (loyer ou hypothèque, paiements divers, soins des enfants, etc.).
  • Assurez-vous d'avoir des témoins qui pourront certifier que vous avez agi de bonne foi dans les circonstances .

2. Privilégiez un divorce à l'amiable

Une fois prise la décision de rompre définitivement, vous avez tout à gagner à pacifier les relations.

  • Vous pourrez alors économiser gros sur les frais juridiques et épargner bien des angoisses à toute la famille, vous compris.
  • En effet, si vous et votre ex-conjoint êtes d'accord quant aux modalités du divorce, vous pouvez procéder à un divorce conjoint à l'amiable, une approche beaucoup moins coûteuse et traumatisante qu'un procès pour divorce.
  • C'est aussi beaucoup plus rapide et cela permet d'éviter d'étaler votre vie privée sur la place publique, ce qui n'est jamais bon, notamment pour les enfants.

3. Procédez sans avocat

Si vous vous entendez quant aux modalités du divorce, nul besoin d'un avocat.

  • Vous pouvez procéder au divorce par vous-même à l'aide d'une trousse de rédaction des procédures familiales à l'amiable.
  • Adressez-vous au Palais de justice de votre district judiciaire pour vous procurer la trousse de rédaction des procédures de divorce à l'amiable.
  • Le coût variera selon la complexité de votre divorce.

Quelles que soient les motivations ou les frustrations de chacune des deux parties, mieux vaut garder son sang froid et tenter de limiter les dégâts en cas de divorce.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu