À quoi s'attendre à des funérailles juives

Les communautés juives ont un rituel pour faire le deuil de leurs défunts. Si vous n'êtes pas familier avec leurs coutumes, voici ce que vous devez savoir avant d'assister à des funérailles juives.

À quoi s'attendre à des funérailles juives

Avant les funérailles

Contrairement à beaucoup d'autres religions, les Juifs n'embaument pas la dépouille avant de l'inhumer. Par conséquent, les funérailles doivent avoir lieu rapidement, généralement le lendemain ou le surlendemain.

  • Dans la tradition juive, il n'y a pas de veillée ou d'autre période de deuil avant la mise en terre. Cependant, la tradition accorde aux membres de la famille immédiate du défunt un moment seuls avec la dépouille avant que n'ait lieu le service funèbre.
  • L'enterrement rapide signifie que les funérailles juives ont tendance à être un événement plus intime, mais toutes les religions sont les bienvenues.
  • Comme plusieurs Juifs considèrent la crémation et l'autopsie comme une forme de profanation du corps, il est assez rare que ces dernières soient pratiquées. Le don d'organes, toutefois, est considéré un mitzvah («bonne action» en hébreu), ce qui le rend admissible.

Pendant les funérailles

Les funérailles en tant que telles sont assez semblables aux funérailles chrétiennes.

  • Un rabbin officie au service dans la chapelle du cimetière, puis tout le monde se dirige vers le site de mise en terre.
  • Le cercueil est ensuite abaissé dans la tombe, et tous ceux qui le souhaitent peuvent participer à l'enterrement.
  • La famille immédiate est toujours la première à déposer une pelletée de terre. Fait intéressant, on utilise alors l'arrière de la pelle afin de symboliser la réticence et la difficulté de la tâche.

Le deuil juif commence après les funérailles

Étant donné la rapidité de la mise en terre chez les Juifs, le deuil ne commence pas vraiment avant que le corps ne soit enterré. Traditionnellement, les sept jours suivant la perte d'un proche immédiat constituent la période de deuil la plus intense. Elle porte le nom de shiva.

  • Durant cette période, un rabbin se présente à la maison de la famille et y procède à une courte cérémonie, pendant qu'amis et proches passent offrir nourriture et soutien.
  • Les personnes endeuillées ne sont pas censées quitter la maison, travailler ou s'adonner à leurs activités quotidiennes durant la période de deuil.
  • Le mois qui suit la première semaine est considérée la période pendant laquelle le retour graduel à la vie normale se fait.
  • Cependant, chez les Juifs, la période de deuil ne se termine qu'une année complète après l'enterrement.
  • Après un an, une cérémonie a lieu au site où la pierre tombale est dévoilée. Par la suite, les Juifs doivent allumer une chandelle chaque année afin d'honorer la mémoire de leurs défunts.

Si vous avez un ami juif qui a perdu un être cher récemment et que vous souhaitez montrer votre soutien, vous connaissez désormais les rites funéraires principaux de cette culture et saurez à quoi vous attendre et comment agir.

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu