4 conseils pour faciliter le jeûne de Yom Kippour

Le jeûne pour Yom Kippour fait partie intégrante de la fête, mais cela peut représenter un véritable défi. Ces conseils vous aideront à limiter certains des effets difficiles du jeûne de Yom Kippour.

4 conseils pour faciliter le jeûne de Yom Kippour

1. Réduisez les substances addictives

Beaucoup de choses que nous apprécions tous les jours peuvent être addictives, comme la caféine, l’alcool ou le sucre.

  • Pendant les deux semaines qui précèdent le Yom Kippour, réduisez lentement la quantité de ceux que vous consommez pour rendre la journée de jeûne moins douloureuse.
  • Si vous ne réduisez pas les substances addictives avant le jour, vous pouvez ressentir des symptômes de sevrage très inconfortables comme des maux de tête et des tremblements pendant que vous jeûnez.
  • La privation de sucre ou de caféine peut même causer une confusion mentale et une irritabilité extrême — ce n’est pas quelque chose que vous voulez ressentir lors du jour le plus saint dans la foi juive.

2. Buvez plus d’eau

Prenez l’habitude de garder votre corps hydraté pendant la semaine avant le jeûne de Yom Kippour et essayez d’éliminer toutes les boissons sauf l’eau.

  • L’augmentation de votre consommation d’eau à au moins 1,5 l (6 tasses) par jour rendra votre soif beaucoup plus supportable pendant le jeûne, car votre corps sera bien hydraté pour commencer.

3. Évitez les glucides raffinés

Beaucoup de personnes pensent que manger des glucides raffinés comme le pain blanc et les pâtes avant de commencer leur jeûne va leur donner un regain d’énergie, mais manger des glucides raffinés fait monter en flèche votre taux de glycémie.

  • Votre glycémie va s’écraser plus tard, vous laissant beaucoup plus affamé et plus faible qu’avant.
  • Le jour avant le jeûne, optez pour des glucides et des protéines complexes pour garder votre faim plus supportable.

4. Prenez des médicaments à libération prolongée

Si vous avez tendance à éprouver des maux de tête réguliers, demandez à votre médecin de prendre un médicament contre les maux de tête à libération prolongée.

  • Ces médicaments durent généralement 24 heures, et si vous les prenez avec de l’eau avant le jeûne, vous pouvez vous procurer un certain soulagement avant de commencer à souffrir de maux de tête dans le milieu de la journée.
  • Alors que les médicaments à libération prolongée ne guériront pas entièrement votre mal de tête, ils sont un bon moyen de conjurer la douleur sévère pour rendre la journée plus supportable.

En suivant ces conseils, vous pourrez diminuer les effets négatifs du jeûne, ce qui vous aidera à vous concentrer sur la sainteté de cette journée. 

Le contenu mis de l'avant sur ce site se veut un élément d’information ayant pour but de vous informer ou de vous outiller, mais ne devrait jamais servir de substitut à l'avis d'un professionnel. L'utilisation de ce site est sujet à nos conditions d'utilisations et déclaration de confidentialité.
Fermer le menu